Histoire ouvrière de la Tour Eiffel

Quel est le monument le plus connu de Paris? Un monument qui en principe devait disparaître peu de temps après avoir été construit! Nul n'aurait pensé à l'époque de la construction de la Tour que un jour celle-ci deviendrait le symbole même de la ville. Voici un extrait du guide dont l'auteur, Alain Rustenholz, nous propose une promenade inédite sur La Tour Eiffel et le Champs de Mars: le repère orthonormé de la Révolution française. On puise dans les origines, car il ne faut pas oublier que la grande Exposition Universelle de 1889, à l'occasion de laquelle fut érigée la Tour Eiffel, devait célébrer les cent ans de la Révolution, mais aussi les prouesse d'une autre révolution, contemporaine cette fois-ci: la révolution industrielle.  Le guide est disponible sur Appstore (pour iPhone, iPad, etc.) et sur le Google Play (pour les smartphones Android).

Sur le pourtour du 1er étage de la Tour Eiffel vous pouvez apercevoir, en lettres d’or, quelques noms : Goüin, Cail, Giffard, et en avançant Schneider… Il y en a, sur les quatre faces, soixante-douze. Vous n’y aurez vu ni Danton, ni Robespierre, ni Marat. Il n’y a pas là de révolutionnaires, ou plutôt si, dans leur domaine, beaucoup étant des savants, des inventeurs, et beaucoup des ingénieurs – entrepreneurs. Gouin, ce sont des infrastructures ferroviaires, des ouvrages d’art métalliques, une entreprise de travaux publics qui a maintenant pour nom Spie Batignolles. Cail, locomotives et charpentes de fer, se perpétue sous le nom de groupe Fives ; Schneider, on ne présente plus.


Eiffel ne rend donc pas hommage à 1789 mais à ses pairs, à sa caste, les marxistes diront à sa classe sociale. Mais n’est-ce pas la même chose ? N’est-ce pas la bourgeoisie qui, de 89, a tiré les marrons du feu ? La loi Le Chapelier du 14 juin 1791 (un mois avant le massacre du Champ de Mars) n’interdit-elle pas l’association et la coalition, c’est-à-dire le syndicat et l’arrêt de travail concerté ? Parmi les Droits de l’Homme, il y a le droit de propriété, pas le droit de grève.

En 1888, les ouvriers viennent, quatre ans plus tôt seulement, de retrouver leurs droits. Deux cents à deux-cent-cinquante ouvriers sont présents en permanence sur le chantier de la tour, qui durera vingt-six mois. Un tiers des 15 000 éléments de structure est riveté à chaud sur place, une équipe de quatre membres étant nécessaire pour chauffer le rivet grâce à un four portatif que l'on hisse avec soi, le mettre et le maintenir en place, enfin en marteler la tête. Une équipe de riveteurs répète ces opérations 250 à 300 fois par jour. Par bonheur, il n’y eut aucun accident mortel. Gageons que le contraire n’aurait même pas suffi à en immortaliser les victimes.

Les ouvriers y sont payés à l’heure, c’est à dire moins l’hiver, où les journées ne font « que » 9 heures, que l’été où elles en font 12. La grève de septembre 1888 demande, pour compenser un peu, une augmentation horaire à la mesure de la diminution du jour. Le 20 septembre, pour mettre un terme au conflit, Eiffel accorde par écrit une augmentation de 15 cts de l’heure à l’entrée de l’hiver, assortie d’autres promesses orales. Le 19 décembre, il fait particulièrement froid depuis quelques jours, plusieurs ouvriers sont tombés malades, les autres, réunis au café du 135, rue d’Orsay (aujourd'hui quai Branly pour cette partie), leur local habituel, considèrent que la journée d’hiver de 9 heures, payée 10, est une des promesses verbales non tenues de septembre. Le 20 décembre, à 7h45, ils sont 140 à monter au sommet qui se situe alors à 210 mètres (les deux tiers de sa hauteur finale). On imagine la température à cette date, cette heure-là et cette hauteur, pour y tenir meeting. Au bout d’une heure, la grève est décidée, les monteurs éteignent les forges portatives, cinq délégués partent pour Levallois (la société y est au 42, rue Fouquet, devenue depuis rue Gustave Eiffel) rencontrer le patron, qui n’accordera rien.

Montons au 1er étage. A son inauguration, la tour était dépourvue d’ascenseurs : le président du Conseil s’était arrêté au premier étage ; Locroy, ministre du Commerce était monté à pied jusqu’au sommet, soit quelque 1 100 marches si l’on ajoute aux 700 toujours en service l’escalier hélicoïdal menant du 2e étage au sommet, démonté en 1983, mais dont on conserve un tronçon au 1er étage.

------------------------------------
Texte: Alain Rustenholz (© 2012)

Information pratiques (merci pour nous signaler d'éventuelles mises-à-jour à l'adresse mél suivante contact@bluelionguides.com)

Quand y aller
La visite de la Tour Eiffel peut se faire à tout moment de la journée et de la semaine, en fonction des heures d’ouverture du monument. Toutefois, nous vous conseillons d’éviter les jours et heures d’affluence (notamment en été) et de prendre vos billets en avance si vous voulez éviter les longues heures de queue pour acheter vos entrées.

Comment y arriver?
RER: Ligne C, station Champ de Mars – Tour Eiffel, sortie à l’extrême gauche du quai : « Tour Eiffel Av. de Suffren ».
Métro: Ligne 6, station Bir-Hakeim, Ligne 9, station Trocadéro
Bus: 82, 42, 87, 69
Stations Vélib': 2, avenue Octave Créard, 36, avenue de Suffren;

Durée du parcours 
Hors attente à la billetterie et à l’entrée,  la durée du parcours (texte et audio) est estimé à environ 1h.
A cette durée dépend également la façon dont vous choisirez d’accéder aux différents étages de la tour Eiffel : escaliers ou ascenseurs.

Horaires
Du 15 juin au 1er septembre :
- Ascenseurs : de 9h00 à 0h45, dernière montée minuit (pour le sommet 23h00)
- Escaliers : de 9h00 à 0h45, dernier accès minuit
Le reste de l'année :
- Ascenseurs : de 9h30 à 23h45, dernière montée 23h00 (pour le sommet 22h30)
- Escaliers : de 9h30 à 18h30, accès 18h00

Plus d'informations
Consultez le site officiel de la Tour Eiffel: http://www.tour-eiffel.fr/
Mais aussi l'article de Wikipedia sur le sujet: http://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_Eiffel

Tarifs
 Du 1er avril 2012 au 31 mars 2013AdultesJeunes
(12-24ans)
Tarifs réduits
(enfants 4-11ans, handicapés)
Billet d'entrée ascenseur
(jusqu'au 2ème étage)
8€507€004€00
Billet d'entrée ascenseur avec sommet14€0012€509€50
Billet d'entrée escalier
(jusqu'au 2ème étage)
5€003€503€00
Gratuit pour les enfants de moins de 4ans.
Attention : la visite proposée dans le parcours 2 inclut le sommet de la Tour Eiffel, si vous optez pour des billets avec les escaliers, vous ne pourrez pas vous y rendre...

Pour les enfants
Le site Internet de la Tour Eiffel propose un livret spécialement dédié aux enfants pour les accompagner durant leur visite !
Dossier téléchargeable à l’adresse suivante http://www.tour-eiffel.fr/amuse-toi-pendant-la-visite-.html
Pour les plus jeunes, le Carrousel Montgolfière, manège situé au pied de la Tour Eiffel
Tarif : 3€

Envie d’une halte durant le parcours?

Restaurant éphémère de la Tour Eiffel, inédit !
Situé sur la terrasse du 1er étage, ce restaurant vous permet de faire une pause dans votre visite, et de savourer, le temps d’un déjeuner/dîner, la vue imprenable qu’il offre de Paris et du Champ-de-Mars
Un guichet de vente à emporter est également à votre disposition sur cet étage.
Le restaurant dispose d’une salle entièrement vitrée, mais aussi d’un espace terrasse extérieure.
Il sera ouvert uniquement jusqu'au mois de mars 2013.

Les Buffets de la Tour Eiffel
Si vous souhaitez faire une halte durant le parcours, pour vous restaurer ou vous désaltérer, les Buffets de la Tour Eiffel vous offre une large gamme de produits : boissons chaudes ou fraîches, salades et sandwichs préparés maison, pizzas, glaces, desserts… Situés sur l’esplanade, mais aussi au premier et au second étage du monument, vous pouvez y déguster tout au long de la journée une restauration légère et de qualité.
Adresse : Tour Eiffel, esplanade, 1er et 2ème étage.
Ouvert tous les jours de la semaine de 9h30 à 23h30
Formules à 7€50

58 Tour Eiffel
Déjeuner pique-nique chic ou dîner exceptionnel, le 58 tour Eiffel offre une cuisine de qualité en même temps qu’une vue époustouflante sur la capitale.
Adresse : 1er étage de la Tour Eiffel, Champ de Mars, 75007 Paris. Pour accéder au restaurant, munissez-vous d'un ticket d'ascension.
Ouvert le midi en continu de 11h30 à 16h30, le soir, deux services, à 18h30 et 21h00
Pour le déjeuner, service au comptoir, sans réservation. Formule pique-nique avec 2 ou 3 plats, à partir de 19€. Pour le dîner, service à table, réservation en ligne sur http://www.restaurants-toureiffel.com/restaurant-58-tour-eiffel-paris/premier-etage-de-la-tour-eiffel/diner-sur-la-tour-eiffel.html
Menu à partir de 70€

Bar à champagne
Pour la fin de votre visite, offrez-vous une coupe de champagne au sommet de la Tour Eiffel, une expérience originale et inédite…
Adresse : dernier étage de la Tour Eiffel
Ouvert tous les jours de 12h30 à 18h00 et de 19h00 à 22h00
Coupe de Champagne de 10 à 20€

Le Jules Verne
Géré par le grand chef Alain Ducasse, le Jules Verne propose une cuisine gastronomique, contemporaine et française. Il offre un cadre unique, et bénéficie, de jour comme de nuit, d’une vue époustouflante sur le tout Paris.
Adresse : 2ème étage de la Tour Eiffel,
Ouvert le midi du lundi au vendredi de 12h15 à 13h30, le soir du lundi au dimanche de 19h00 à 21h30
Menu de 85€ à 200€
Nous vous conseillons de réserver longtemps à l’avance.