Paris - Palais Royal: l'immeuble "Bons Enfants" du Ministère de la Culture


L’immeuble des « Bons Enfants » du Ministère de la Culture et de la Communication, réalisé par l’architecte Francis Soler en 2004-2005, se trouve  sur la Rue Croix des Petit Champs (situer sur Google Maps). Un immense filet en acier inoxydable tel une cuirasse couvre deux immeubles, l’un des années '80 et l’autre des années '20. La mégastructure présente des lignes arabesques cachant et dévoilant les bâtiments, ceci non sans rappeler le style art nouveau d’Hector Guimard qui avait révolutionné l’architecture en 1900. Francis Soler envisage en effet un geste architectural audacieux dans un quartier marqué par la Révolution française. Par ailleurs le message architectural doit aussi bien afficher la tradition que la modernité, témoigner des arts du temps que des arts de l’espace. Et personne ne se doute que cette structure est en réalité la transposition d’un tableau de la Renaissance italienne que l’architecte avait admiré dans le Palais de Té à Mantoue en Italie. Francis Soler a choisi le tableau de Giulio Romano (Jules Romain), « Le banquet des Dieux » dans la salle de Psyché, et l’a transmis sur ordinateur afin de distordre son dessin. Par la suite, l’image manipulée est imprimée sur des plaques d’acier et découpée au laser avant d’être montée sur la façade des deux immeubles. 
Le bâtiment du Ministère de la Culture et de la Communication rend donc autant hommage à la peinture qu’à la sculpture et à l’architecture. Il incarne en lui l’œuvre d’art matérielle et conceptuelle, figurative et abstraite. Après le recouvrement de la façade, la famille de l’architecte de l’immeuble des années 1920 a porté plainte pour déformation de la façade initiale, l’architecte est condamné à un euro symbolique.



Texte © Ulrike Kasper, Photos Antonio Ca' Zorzi